TEST PATRON: Imperméable La Maison Victor

Hello mes petits chats !!! J’ai eu pas mal de boulot ces dernières semaines et j’ai tellement étais absorbé parce que je faisais que j’en ai oublié de vous montrer mon joli ciré de La Maison Victor. Ça faisait longtemps que je voulais un ciré comme ceux de la marque Petit Bateaux, mais je trouvais ça vraiment intéressant, stimulant et challengeant de me le confectionner. C’est le type de vêtement assez comparable à la veste tailleur au niveau complexité: des manches, de la doublure, une capuche et une matière plus complexe que la normale à travailler, bref un vrai défi que j’ai adoré relever !!!

DESCRIPTION DU MODELE:

Ce patron de La Maison Victor est un ciré qui arrive en dessous des fesses, avec une capuche. Il y a des poches passepoilées de part et d’autres avec un rabat et des pattes de boutonnages aux poignets. Concernant la façon de le fermer, il y a tout simplement une croisure et une parementure au milieu devant, avec un boutonnage par pression. La veste est doublée seulement à la capuche et toutes les coutures doivent être finis avec un biais.

J’ai fais le choix de la doubler entièrement, simplement parce que c’est une veste mi-saison, que je préfère les vestes doublées, les finitions sont plus jolies et surtout que je voulais un dupe du ciré Petit Bateaux. J’ai également modifié un petit peu le milieu devant, j’ai voulu garder la patte de boutonnage et rajouter en dessous zip qui limiterait le passage de l’air.

 

POINT À MAITRISER:

-poche passepoilée

-montage doublure

-pose de zip

-montage capuche

 

MATERIELS:

On est donc sur un modèle pas très compliqué, là où tout se corse c’est en fonction du choix de tissus et des modifications que j’ai apportés. J’ai réalisé le modèle dans un tissu imperméable vieux rose, que je vous présentais ici, que j’ai acheté sur le site internet les tissus Hemmers. C’est un tissu imperméable, extensible en largeur, que l’on ne peut pas repasser à même le fer, ni même épinglé, puisque qu’il marque le moindre trou et fond sous le fer.

J’ai également acheté la doublure sur le même site, ce sont des rayures noires horizontales, qui sont très déstructurées, sur un fond ivoire. C’est un jersey Oeko-tex en coton.

Concernant les rivets, le cordon élastique et les pressions je l’ai acheté sur le site de Mondial Tissus et c’est la marque Prym. Le zip est un Mondial Tissus. Et à ce jour je n’ai pas trouvé d’arrêt de cordon qui me plaisent et qu’ils soient blanc, mais si vous avez des idées, je suis preneuse !!!

 

RÉALISATION ET MODIFICATION:

J’ai suivi à la lettre les explications de la confection de la veste. Dans un premier temps, J’ai monté les poches passepoilées avec les rabats. Pour le repassage, j’ai laissé mon fer à la plus haute température, mais j’ai mi une toile de coton entre le tissus et le fer pour qu’il ne fonde pas. J’ai pris mon temps, les tissus enduit, cuir et ciré marque les moindres erreurs et vous ne pouvez pas coudre et défaire surtout en plein milieu d’une pièce, vous verrez les trou de l’aiguille.

J’ai ensuite monté mon dos avec mon devant et je me suis attaqué à la confection de la capuche. C’est la première fois de je réaliser une capuche et finalement c’est très simple je trouve, suffit juste de bien épinglés les morceaux entre eux. D’ailleurs pour l’épinglage, je n’ai pas utiliser des épingles, mais des pinces. Le gros avantage c’est pour ce genre de tissus, ça ne fait pas de trous et ça maintient vraiment bien les pièces ensemble. J’ai doublé ma capuche comme il était indiqué.

J’ai continué avec les manches, mais je n’ai pas cousue les pattes de boutonnages. Tout d’abord, j’ai monté les manches à la veste, que j’ai essayé pour fixer correctement la longueur des manches et l’emplacement des pattes de boutonnages. J’ai donc pu finir les manches.

Arriver a ce stade, j’avais bien avancé et je me suis mise à la recherche d’une solution pour avoir un zip au milieu devant. J’ai fais quelques pièces d’études et finalement ce n’étais pas très compliqué. J’ai découpé quatre bande de la longueur du zip que je souhaitais e en largeur, j’ai prévus large, chaque bandes faisant 5cm.

J’ai cousus mon zip entre ces bandes que j’ai ensuite fixé avec des pinces aux parementures pour régler correctement la largeur et que lorsque la veste est fermé par le zip et les pressions tous correspondent et tous soit bien plats. Finalement j’ai fais une petite piqure de maintiens et j’ai raboté les surplus de tissus.

Pour la doublure, j’ai repris le même patron des manches, devants et dos, sauf que pour les valeurs de coutures des remplis j’ai enlever 1cm pour avoir un petit plis d’aisance. Pour la doublure des devants, j’ai également enlever la parementure. J’ai assemblé le dos avec les devant et j’ai fais la même chose avec les manches en laissant une partie d’une manche ouverte pour retourner ma veste.

Pour terminer, j’ai assemblé la doublure avec la veste en commençant avec pour tous bien épingler avec les pinces. J’ai commencer par l’une des parementure, puis la capuche, puis l’autre parementure. Je suis passé par la manche pour fermer le bas de la veste avec un remplis. Puis une manche et puis l’autre. Pour finir, j’ai fais quelques surpiqures à 2mm sur le bas de la veste, les parementures, la capuche et les poignet surtout afin de bien maintenir les remplis. Un petit coup de repassage en douceur et sans oublié un tissus à mettre entre.

 

BILAN:

J’ai adoré coudre ce modèle, mais je dois avouer que j’ai fais quelques transformations qui font qu’il ne ressemble plus trop à l’original, surtout lorsqu’il est porté ouvert. Mais je suis bien contente d’avoir fait ces transformations qui sont plutôt réussis. Ce qui m’a vraiment plus c’est travailler cette matière imperméable, qui est vraiment différente de ce que je travaille habituellement. 

Néanmoins, il faut vraiment que je prenne l’habitude d’acheter toutes les petites fournitures avant de commencer un projet, je me suis parfois retrouvé bloqué, parce que je devais poser un rivet et que je n’en avais pas.

Les explications et le patron sont vraiment parfaits, clairs, détaillés, précis. Les modèles de La Maison Victor son expliqué et détaillés avec des petits schémas ce qui permet de plus facilement comprendre les étapes de la confection.

 

OUTFIT:

On a fait quelques photos récemment, mais je vous avoue qu’il fait trop froid pour mettre mon imperméable, j’ai vraiment hâte d’être au printemps pour le reporter.

Vous avez déjà essayé de coudre de la toile imperméable ? Qu’est ce que vous avez pensé de cette cousette ?

 

 

SIGNATURE-BLOG  

4 thoughts on “TEST PATRON: Imperméable La Maison Victor

  1. Mademoiselle Farfalle Répondre

    Waw c’est canon!

    1. rocklemonblog Répondre

      merci beaucoup 🙂

  2. Olivier Simon Répondre

    Super comme d’hab

    1. rocklemonblog Répondre

      merci 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.