Le slow-fashion: qu’est ce que c’est ?

Hello, après la fast-fashion je vous écris un article sur le slow-fashion. C’est sûrement un terme que vous avez déjà entendu, sans forcément savoir de quoi, il s’agissait. Et aujourd’hui, je vous explique tout !!!

Le slow-fashion ou slow-ware: consommation d’une mode lente, fait opposition à la fast- fashion, consommation rapide de la mode en tout point. Le slow-fashion ce sont des collections de vêtement qui relie mode, qualité et durabilité avec des matières premières respectueuses de l’environnement, une production et des conditions de travail socialement responsables. 

Les marques de slow-fashion sont en totales oppositions avec la quantité puisque la qualité prône pour proposer aux consommateurs des achats plus réfléchis et responsables. En somme le slow-fashion, c’est des marques engagées socialement et écologiquement qui favorisent une consommation réfléchis et responsables : moins, mais mieux.

La mode conventionnelle avec deux collections par an (printemps/été et automne/hiver) totalement disparu pour laisser place à la fast-fashion. Depuis 2010, l’industrie de la mode ne cesse d’accroître jusqu’à devenir le seconde industrie la plus polluante juste après l’industrie pétrolière. Aujourd’hui la mode, c’est un renouvellement perpétuel avec pour certaines marques, jusqu’à plus de 52 collections ! 

Photo by Polina Tankilevitch from Pexels

Pour suivre ce rythme effréné, tout est fabriqué à l’étranger, dans des pays à bas coûts de production et les vêtements qui font le tour du monde par avion/ bateau, se retrouvent dans nos rayons pour quelques euros. 

Bilan des opérations :

-surproduction

-condition de travail néfaste pour un salaire de misère

-empreinte carbone importante avec des vêtements qui voyagent plus que vous !

-surconsommation

Notre mode de vie évolue et tend à nous éloigner de ces vêtements de mauvaises qualités, de ces sous-vêtements remplis de perturbateurs endocriniens, de ces tendances qui ne le sont plus demain. Il devient primordial de changer radicalement ce business modèle de l’industrie textile afin de développer l’industrie de la mode éthique. 

QUEST CE QUE LA FAST FASHION (LIEN DE L’ARTICLE)

En réponse à ce mode de consommation, le slow-fashion fait son apparition. C’est une prise de conscience globale sur notre façon de consommer de la mode qui a un impact direct sur des populations, sur notre environnement et sur notre santé. Des marques engagées voient le jour, les friperies reviennent sur le devant de la scène, la mode est à l’éco-responsable et l’upcycling. Tout pour redonner sens à nos achats vestimentaires de qualités à prix juste et équitable.

Photo by Artem Beliaikin from Pexels

 

Les entreprises de slow fashion ont différents enjeux à mettre en place pour respecter leurs engagements et être éthique. L’éthique d’une entreprise, ce sont plusieurs paramètres, la transparence quant à l’origine des produits. Comment les vêtements ont été produit, dans quelles conditions, d’où ils proviennent… Ce sont également les matières utilisées pour confectionner les vêtements, proviennent-elles de la pétrochimie, ont elles étaient produites à des milliers de kilomètres, par qui …

Tout comme, comment les produits seront distribués, dans quels pays, pour quelle cible, quel prix, quel va être le packaging … Autant de questions, que les entreprises engagées slow fashion, doivent répondre afin d’avoir une vraie stratégie et s’inscrire dans une démarche humaniste.

En clair, une entreprise engagée slow fashion, doit être la plus transparente possible quant à toute sa chaîne de production pour retracer entièrement la vie d’un produit, jusqu’à ça commercialisation,  c’est une valeur fondamentale. Elles doivent, si la production est faite à l’étranger et dans un pays en développement, prendre en compte les préoccupations éthiques, sociales et environnementales de celui-ci. Afin que les travailleurs aient des conditions de travail respectables et donc allier équité sociale et performance économique.

Néanmoins, si elles le peuvent, favoriser le made in Europe et encore mieux, le made in France. Malgré le coût élevé d’un produit local, la population est plus en clin à acheter localement, afin de favoriser les emplois du pays, le savoir-faire et réduire l’impact écologique. Elles doivent également utiliser au maximum et le mieux que possible (production durable, teinture, délavage …) nos ressources naturelles (eau, énergie, matière premières) et donc bannir les OGM de la culture, les produits chimiques, les matières issues de la pétrochimie. 

Le slow fashion ça peut aussi vouloir dire que l’entreprise utilise des fibres recyclées (synthétiques ou naturelles) qui permettent de réduire l’impact écologique qu’elles avaient sur notre planète, ainsi prôner le mouvement du Zéro Déchet. Finalement mettre en œuvre des procédés de revalorisations, traitements et réductions des déchets que soit des chutes de tissu, de vieux vêtements en synthétiques, ou autres déchets comme des pneus, les eaux usées, les emballages…

Photo by cottonbro from Pexels

Mais il n’y a pas que les entreprises qui doivent changer, le consommateur également. La fast fashion est partout, et encore plus dans nos penderies qui débordent de vêtements jamais portées, abimés à la deuxième utilisation ou démodées. Alors on rachète, continuellement, mais ce n’est pas la solution. Nous devons prendre conscience de notre impact sur notre environnement et arrêter notre frénésie au toujours plus. Comme dirait Livia Firth “n’acheter que des pièces que l’on s’engage à porter au moins trente fois”. Les consommateurs doivent être plus attentifs à leurs achats et surtout les réduire afin de revenir à l’essentiel.Le consommateur doit remettre en question son acte d’achat et réapprendre à consommer des vêtements. Il doit prendre conscience de son dressing, faire un état des lieux et ne garder que ce qu’il porte. Le consommateur doit connaître toutes les pièces qui composent ses armoires afin de savoir ce qui lui manquent réellement vis-à-vis de son quotidien, de son travail … Ainsi, il ne portera plus seulement 30% de sa garde-robe, mais l’entièreté. Au-delà de la garde-robe, le consommateur doit acheter réfléchi. 

Il doit se renseigner sur les marques afin d’être conscient de la provenance, de la fabrication de ses vêtements. C’est la meilleure façon pour se rendre compte de ce que l’on accepte et soutien, à contrario de ce que l’on dénigre et boycott. Les clients doivent apprendre à sélectionner leurs vêtements, à choisir les bons basiques, indémodables qui dureront une vie. Ils doivent être attentifs aux matières afin de les porter le plus longtemps possible.

Les consommateurs doivent faire le choix de la qualité au profit de la quantité. Mais ce n’est pas toujours évident, surtout lorsque les industriels ont habitué la population à des prix bas. Les consommateurs doivent comprendre que la qualité à un prix, plus élevé que la fast-fashion. Mais que ce prix est juste, qu’il rémunère correctement toute la chaîne de production, de la production de la matière première à la vente du produit fini, en passant par la production. Il est important que le consommateur se déshabitue des prix bas, des soldes, des ventes privées, des réductions toute l’année et qu’il accepte de payer le prix juste. 

Le prix juste c’est celui de la qualité, de la durabilité, celui qui nous assure une économie viable à long terme. Les consommateurs ne doivent plus se satisfaire de la fast fashion, mais être acteur du changement et ainsi tourner leurs achats vers une consommation réfléchie et responsable.

 

 

SIGNATURE-BLOG  

7 thoughts on “Le slow-fashion: qu’est ce que c’est ?

  1. Le boudoir d'Amandine Répondre

    Coucou !
    Un article très intéressant !
    Bisous

    1. rocklemonblog Répondre

      Merci beaucoup 🙂

  2. Les Confidences de Lizzie Répondre

    J’aime cette vision ! Je la partage entièrement d’ailleurs.
    Bises

    1. rocklemonblog Répondre

      Merci 🙂

  3. Sarah Répondre

    Merci pour ce partage

  4. Isabelle Frappier Répondre

    Cet article est très intéressant!

    1. rocklemonblog Répondre

      Merci 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.