La fast fashion, qu’est ce que c’est ?

Bonjour, il y a quelques semaines je vous définissais la notion de mode et de tendance et aujourd’hui j’avais très envie d’aborder la “fast fasion”.

Nous connaissons tous les fast-foods, la fast-fashion c’est un peu la même chose : produire et diffuser dans des temps record des collections sans cesse renouvelées.

Prix abordable et collection de prêt-à-porter, voilà deux thermes qui conviennent parfaitement à la fast fashion. Cette expression anglo-saxonne, signifie produire et diffuser des articles de mode vestimentaires. Tout ça dans des temps record avec des collections sans cesses renouvelées.

Ce mouvement révolutionnaire dans la mode concerne principalement des produits à prix bas. Ils ne sont pas destinés à être porté plus d’une saison tant par le fait qu’ils sont d’une qualité moindre et qu’ils suivent les tendances éphémères. De deux collections par an, nous sommes passés à six voir huit collections, avec pour Zara plus de 12 000 vêtements différents par an. La fast fashion est une véritable stratégie de la part des marques, puisqu’elles profitent d’une main d’œuvre à bas coût pour produire et inonder le marché.

Photo by Ksenia Chernaya from Pexels

La fast fashion qui est à son apogée grâce à cette perpétuelle nouveauté, oblige les marques à être très réactives concernant les tendances de mode. D’être constamment en recherche de tendance, de suivre continuellement les défilées et les créateurs. Elle implique aussi à l’entreprise de bien connaitre ses fournisseurs. De connaitre sa chaine de production en plus de sa cible. En général, il s’écoule moins d’un mois entre le moment ou le vêtement est dessiné et celui où il se trouve en boutique.

Pour répondre au plus vite aux tendances, il faut fabriquer vite. Cela implique, lors du processus de création, de dessiner des vêtements simples qui seront faciles à mettre au point afin de ne pas perdre de temps. Et plus un modèle est simple à coudre et moins il coute cher. Parfois même, les créateurs reprennent un modèle déjà existant et change le tissu afin de gagner encore plus de temps, qui plus est si la tendance se trouve dans le tissu (imprimé, couleur, motifs…).

Photo by Wallace Chuck from Pexels

Pour avoir une marge suffisamment importante, les stylistes vont utiliser des matières non raffinées comme du jersey, de la popeline de coton… En plus d’être fabriqué dans des pays où le cout de la main d’œuvre est faible et ou le nombre de vêtements fabriqué à l’heure est élevé. Les vêtements sont donc fabriqués en grande quantité afin d’assurer une présence suffisante dans tous les magasins du monde. Plus un vêtement est fabriqué en quantité plus son cout unitaire diminue. Et pour plaire à tout le monde, il faut donc proposer un maximum de vêtement, dans des coupes, des longueurs, des coloris, des détails ou des tissus différents et donc avoir un large choix en stock.

L’entreprise doit avoir une grande souplesse au niveau de sa chaine de production (quick réponse) et des flux de logistiques tendues à l’extrême afin renouveler continuellement ses collections. Son objectif premier, c’est d’être la pointe de la mode avec un petit budget afin d’inciter au maximum au renouvellement de la gare de robe de ces consommateurs. Mais, en plus de cette grande souplesse, le marketing joue un rôle clé dans cette consommation de mode rapide. Il crée le désir de consommer de nouveaux vêtements pour être à la pointe de la mode, en la promouvant comme étant rapide, peu onéreuse et jetable.

Photo by freestocks.org from Pexels

Il devient facile de suivre les tendances vues lors des défilés de mode. Les marques de fast fashion emploient de nombreux styliste qui scrutent tous les défilés de mode pour repérer les tendances qui plairont dans les prochains mois. Mais ils ne font pas que ça, ils observent aussi la concurrence et les créateurs. Ils copient les modèles qui marchent pour les revendre quelques semaines plus tard. Si une tendance née dans la rue, prend de l’ampleur et plait, les stylistes réagissent rapidement afin de reprendre cette tendance.

Mais avec ce mode de production et de prix bas, nous avons pris l’habitude de consommer en abondance. Nous achetons sans vraiment réfléchir. Ils nous arrivent parfois de porter le vêtement seulement une seule fois, de le laisser dans le placard avant de le jeter quelques années plus tard ou pire, de ne jamais le porter. Les vêtements des collections précédentes reste portables et en bon état. Mais ils sont conçus pour être remplacé par de nouveaux modèles plus tendances. En moyenne les femmes achètent près de 30kg de vêtements par an et environ 30% de ses vêtements ne sont jamais portés.

Cette explication de la fast fashion est terminée. J’espère que c’était clair et qu’elle vous aura permis de vous questionner quand à votre rapport avec la mode et les vêtements. Pour ma part, je vous fais de gros bisous et on se retrouve la semaine prochaine.

SIGNATURE-BLOG  

13 thoughts on “La fast fashion, qu’est ce que c’est ?

  1. lecornerdevangeline6 Répondre

    Le concept de fast fashion me parlait déjà mais par contre, je n’avais pas les chiffres en tête. 30 kg cela me paraît tellement énorme ! Mais à bien y réfléchir, ça va très vite si on a une addict du shopping. J’ai même du dépasser cette moyenne à l’époque où j’étais accro au shopping. Quand j’y pense, cela me fait frémir. Je suis contente d’avoir changé mes habitudes.

    1. rocklemonblog Répondre

      Je suis heureuse que tu ai eu une prise de conscience 🙂

  2. Julie Répondre

    Je suis sur le cul! 30 kg de vêtements par an en moyenne??? C’est ouf! Bon, j’avoue, je suis une minimaliste de l’extrême. Je vis avec moins de 15 kg d’affaires (pas que des vêtements). Du coup, pour en revenir aux 30 kg, ça veut dire qu’en plus de tenir une saison, les fringues ne sont pas tant portées que ça… C’est pas un usage intensif non plus. Ce qui est intéressant aussi c’est de comprendre comment les industriels de la mode nous ont habitué à renouveler aussi fréquemment nos vêtements. Je vais creuser la question, ça m’intéresse!
    En tout cas, merci pour cet article qui remet en perspective tout ce système quotidien!

  3. Anais Répondre

    Article très intéressant. Cette consommation est en effet extrême. Étant non voyante je dois sans arrêt mémoriser de nouveaux vêtements du coup et même si ça fait plaisir de changer c’est pas toujours super pratique 😄

    1. Margot Répondre

      Hello, merci pour ton article il est super intéressant !
      Moi je t’avoue que je suis de moins en moins la mode, il y a trop de trucs, trop d’infos, etc 😂

    2. rocklemonblog Répondre

      Oui, ça doit être assez compliqué au quotidien !

  4. Blonde and Peonies 🌸⚜ (@MarionLsX) Répondre

    J’essaie de consommer moins et mieux, même si je vais dans les boutiques de fast-fashion, j’essaie prendre de bonne pièce, qui vont durer et que je suis sûre de porter encore longtemps. Et tous les ans à l’approche de l’été, je fais un tri dans mes vêtements d’abord je jette ce qui est vraiment abîmé, été comme hiver, ensuite, je donne ce que je ne remettrai pas l’été, ni l’hiver prochain, des bisous 🙂

    1. rocklemonblog Répondre

      C’est une bonne démarche, le mieux c’est de favoriser des pieces plutot intemporelle dans des matières qui dure !

  5. Sarah Répondre

    C’est triste :/ Dire que moi j’ai des habits qui ont 10 ans !

    1. rocklemonblog Répondre

      Oui c’est sur mais quand on voit que deux après le déconfinnement il y une très longue queue pour aller chez Zara, franchement c’est honteux ^^

      1. Sarah Répondre

        Ah oui ça m’a fait mal aux fesses de voir ça haha

  6. Lilie Répondre

    Super synthèse de la fast fashion, effectivement le modèle économique est un modèle financier super huilé. Aucune notion d’écoresponsabilité dans la chaîne de production.
    A bannir 😉

    1. rocklemonblog Répondre

      Oui et c’est en en parlant que de plus en plus de personne vont se rendre compte que l’industrie de l’habillement est vriament une catastrophe dans tous les domaines et qu’il faut que ça s’arrête !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.